Un instrument de recherche pour analyser l’enseignement avec le TBI: communication CRELA

Shona Whyte, Julie Alexander & Gary Beauchamp

Abstract
Les classes de langue partout dans le monde devenant de mieux en mieux équipées en technologies interactives, les chercheurs didacticiens s’intéressent davantage au potentiel de ces outils dans l’apprentissage des langues étrangères. Par exemple, les études récentes sur l’utilisation dans l’enseignement des langues du tableau blanc interactif (TBI ; appelé également tableau numérique interactif, TNI) suggèrent que cet outil peut s’utiliser de façon à limiter ou au contraire maximiser la place accordée aux apprenants pour l’utilisation et l’acquisition de la langue (Gray, 2010 ; Cutrim Schmid & Whyte, 2012). Un cadre analytique est donc nécessaire pour permettre l’investigation des rapports entre la façon dont le TBI est utilisé en classe et le potentiel qui y est créé pour l’apprentissage de la langue.

Cette étude trace le développement d’un instrument de recherche qui permet d’observer et d’analyser l’utilisation du TBI en classe de langue. Partant de classifications existantes pour l’analyse d’activités pédagogiques toutes disciplines confondues (Beauchamp, 2011), la nouvelle grille d’analyse proposée est spécifique à l’enseignement et l’apprentissage de langues étrangères. Cet outil a été développé à partir de données empiriques d’un projet collaboratif qui a permis de suivre 44 enseignants de 6 langues en 7 pays européens afin d’obtenir des enregistrements vidéo de séances de classe ainsi que des commentaires de participants afin d’alimenter une banque d’exemples de pratique sur un site internet qui vise à encourager l’intégration du TBI dans une approche communicative.

Notre communication porte sur le processus de développement d’un instrument qui permet de classifier trois aspects essentiels de l’utilisation du TBI : la disposition des participants ( qui est au tableau ?), les outils et fonctionnalités ( ex. rideau, glisser-déposer ), et les objectifs d’apprentissage de langue ( ex. expression orale, compréhension de l’écrit ) ; des définitions et des exemples sont fournis dans chaque catégorie. L’instrument est ensuite utilisé dans l’analyse de plus de 250 exemples de pratique avec le TBI, ce qui permet de proposer une vision précise de l’utilisation de cette technologie dans divers contextes d’enseignement en Europe.

Le système de classification ici proposé constitue ainsi un nouveau cadre pour l’analyse du TBI en classe de langue qui vient en complément à la littérature existante sur les technologies interactives dans l’enseignement en général. Il offre aux enseignants, formateurs et chercheurs un nouvel instrument pour l’analyse de pratiques de classe avec ce type d’outil numérique, et donc la possibilité de mieux cerner le potentiel des technologies interactives pour promouvoir l’apprentissage de langues étrangères.

Advertisements

Recherches en ALMT : journée d’études Lyon 2

Programme et résumés

Nicolas Guichon : on démarre

Nicolas Guichon : on démarre

Nicolas Guichon, Marie-Josée Hamel
Les questionnements et les tensions dans la recherche en apprentissage des langues médiatisés par les technologies. Il s’agit de recherches finalisées (enseignement) mais aussi réifiées. Questions d’écologie et d’ergonomie.

1. Recueil de données, constitution de corpus

Cédric Sarré, Paris
Références : Mondada, Ochs, Chapelle
Outils : EXMARalDA
Questions : représentativité, diffusion des corpus

Ciara Wigham, Lyon 2
Références : LETEC, MULCE, ARCH21 (Second Life)
Partage de corpus, corpus distinguable

Marie-Josée Hamel: U Ottawa
Références : Hamel et Milicevic,
Recherche-action : formation à un outil de capture vidéo-écran (CVE) pour observer le processus d’écriture en L2
Outil : Morae

Learning takes place when the learners faces conflict; Technology enables us to trace
conflicts, their existence. (Bertin et Gravé)

2. Analyse des données

Cathy Cohen, Lyon 2
Références : Develotte, Guichon & Vincent 2010 ; Van Lier 2004 : ecological validity
3 études
1. visio vs Skype
2. qualitative, expérmentale visio
3. étude écologique
compténce sémio-pédagogique chez les enseignants en ligne en production et en réception
quels gestes possibles – geste, regard, mimiques, orchestration multimodale

Marion Tellier et Ben Holt
gestuelle coverbale en interaction exolingue, gestes égocentrés ou allocentrés
Références : McNeill 1992, de Ruiter et de Beer, 2013
Outil : ELAN – une heure d’interaction, une heure de transcription et codage
schéma d’annotation avec tiers pour les gestes, paroles, chat, commentaires
comparer séquences normales et pas normales
contre-codage en aveugle avec un calcul de taux d’accord inter-juges pour voir si le schéma d’annotation est viable

3. Réutilisation des résultats

Jean François Grassin

Shona Whyte

Catherine Mueller

Et on repart

Et on repart

Vidéo et visio en apprentissage des langues médiatisé par les technologies (ALMT)

Communication à la Journée d’études ICAR 2, Université de Lyon et Université d’Ottawa
08/11/13

Vidéo et visio :  des outils de médiatisation de l’activité au service  de la collaboration et de la formation

Résumé
Cette présentation s’appuie sur trois projets de recherche-action collaborative axés sur la vidéo, utilisée comme outil de communication de classe et/ou comme instrument de recherche et de formation.   Les données comprennent des entretiens semi-structurés appuyés sur une rétroaction vidéo avec enseignants et apprenants d’anglais des premier et second degrés.   Le re-investissement des résultats s’est fait auprès des enseignants participant aux projets, ainsi que dans la formation initiale et continue à des niveaux différents (local, national, européen), en présentiel et à distance.   Ces expériences soulèvent des questions relatives aux prédispositions des enseignants ainsi qu’aux contraintes institutionnelles par rapport à leur formation.

Le TBI dans la formation à l’enseignement des langues : ESPE Paris

Une séance pour formateurs en langue à l’ESPE de Paris qui s’inscrit dans une série de formations TICE organisée par Cédric Sarré et Séraphine Lansonneur.

Les activités de formation

Une présentation du projet iTILT

Une conclusion sur les recherches en didactique dans le cadre du projet, et des pistes pour aller plus loin avec le TBI et les TICE de manière générale.

Réferences 
    • Alexander, J. (2013). The IWB in EFL, the IWB for EFL: using the IWB to teach EFL in French educational settings. (Unpublished master’s thesis). Université Nice Sophia Antipolis, Nice, France.
    • Beauchamp, G. (2004). Teacher use of the interactive whiteboard (IWB) in primary schools – Towards an effective transition framework, Technology, Pedagogy and Education13 (3): 327–348.
    • Cutrim Schmid, E. (2010). Developing competencies for using the interactive whiteboard to implement communicative language teaching in the English as a Foreign Language classroom. Technology, Pedagogy and Education, 19(2), 159-172.
    • Cutrim Schmid, E. (2008). Potential pedagogical benefits and drawbacks of multimedia use in the English language classroom equipped with interactive whiteboard technology. Computers and Education, 51 (4), 1553-68.
    • Cutrim Schmid, E. & van Hazebrouck, S. (2010). Using the Interactive Whiteboard as a “Digital Hub”. Praxis Fremdsprachenunterricht 04/10, 12-15.
    • Cutrim Schmid, E. & Whyte, S. (in press). Ongoing professional development in IWB mediated language teaching: evening up the odds. In Cutrim Schmid, E., & Whyte, S. (Eds.) Teaching languages with technology: communicative approaches to interactive whiteboard use. A resource book for teacher development. Advances in Digital Language Learning and Teaching (Series editors: Michael Thomas, Mark Warschauer & Mark Peterson). Bloomsbury.
    • Cutrim Schmid, E. & Whyte, S. (2012). Interactive Whiteboards in School Settings: Teacher Responses to Socio-constructivist Hegemonies.  Language Learning and Technology 16 (2), 65-86. ]
    • Hillier, E., Beauchamp, G., & Whyte, S. (2013). A study of self-efficacy in the use of interactive whiteboards across educational settings: a European perspective from the iTILT project. Educational Futures, 5 (2)
    • Whyte, S. (in press). Theory and practice in second language teaching with interactive technologies. In Cutrim Schmid, E., & Whyte, S. (Eds.) Teaching languages with technology: communicative approaches to interactive whiteboard use. A resource book for teacher development. Advances in Digital Language Learning and Teaching (Series editors: Michael Thomas, Mark Warschauer & Mark Peterson). Bloomsbury.
    • Whyte, S. (2011). Learning to teach with videoconferencing in primary foreign language classrooms. ReCALL 23(3): 271–293.
    • Whyte, S., & Alexander, J. (2013). Learning to Use Interactive Technologies for Language Teaching: Video Diaries for Teacher Support in the iTILT Project.  Atelier didactique, SAES, Dijon, 18 May.
    • Whyte, S., Beauchamp, G., & Hillier, E. (2012). Perceptions of the IWB for second language teaching and learning: the iTILT project. In L. Bradley & S. Thouësny (Eds.), CALL: Using, Learning, Knowing, EUROCALL Conference, Gothenburg, Sweden, 22-25 August 2012, Proceedings (pp. 320-6). © Research-publishing.net Dublin.
    • Whyte, S., & Cutrim Schmid, E. (in press).  A task-based approach to video communication with the IWB: a French-German primary EFL class exchange.  In Cutrim Schmid, E., & Whyte, S. (Eds.). Teaching languages with technology: communicative approaches to interactive whiteboard use. A resource book for teacher development. Advances in Digital Language Learning and Teaching (Series editors: Michael Thomas, Mark Warschauer & Mark Peterson). Bloomsbury.
    • Whyte, S., Cutrim Schmid, E., & van Hazebrouck, S. (2011). Designing IWB Resources for Language Teaching: the iTILT Project. International Conference on ICT for Language Learning, 4th Edition. Simonelli Editore.
    • Whyte, S., Cutrim Schmid, E., van Hazebrouck, S., & Oberhofer, M. (2013). Open educational resources for CALL teacher education: the iTILT interactive whiteboard project.  Computer Assisted Language Learning.